Home / Achat & Vente / Comment acheter de l’immobilier au Maroc ?

Comment acheter de l’immobilier au Maroc ?

De plus en plus de personnes sont intéressées sur l’acquisition d’un bien immobilier au Maroc. Par rapport à la corrélation entre offre et à la demande liée à ce secteur, acheter une maison au Maroc peut être un bon plan d’investissement. Néanmoins, pour ne pas recourir à la perte, il faut tenir compte de plusieurs conditions.

Connaitre le marché de l’immobilier de ce pays

Avant même de penser à acheter un bien immobilier au Maroc, il faut tout d’abord connaitre le marché immobilier au Maroc. Constituant une part importante dans l’économie marocaine, le marché immobilier dans ce pays est instable. Connaissant récemment une crise, le prix de l’immobilier au Maroc commence actuellement à avoir une petite croissance surtout dans les plus grandes villes comme Marrakech et Tanger.

Au vue de ce contexte, la meilleure pratique pour investir dans l’immobilier au Maroc reste l’acquisition et la revente. Toutefois, pour s’assurer une meilleure rentabilité, il faut constamment suivre le cours de l’immobilier. Pour un particulier donc, cette forme d’investissement pourrait être plus contraignante.

Effectuer un investissement locatif au Maroc

L’investissement locatif est devenu un moyen d’investissement qui intéresse de plus en plus de particulier. En général, il consiste à acheter un logement pour ensuite le louer et en acquérir des bénéfices. En France, les avis sont très partagés sur ce concept. En effet, nominalement, le rendement pourrait être possible, mais réellement, l’investisseur recours souvent à la perte et a du grand mal à rembourser ses crédits immobiliers. Pour le Maroc, la situation est elle la même où un investissement locatif dans ce pays est plus judicieux qu’en France ? Afin de mieux répondre à cette question, il est important de tenir compte de certains paramètres.

Afin de réussir un investissement locatif au Maroc, l’idéal serait d’opter pour un investissement sur le long terme qui vise à devenir propriétaire en se libérant de son crédit. Effectivement, même si le taux de rendement moyen est de 6% dans ce pays, la gestion des charges administratives, les frais d’entretien et le remboursement du prêt immobilier pourrait ne pas être facile.

Aussi, pour trouver rapidement des locataires et valoriser son investissement, l’acquisition d’un bien de petite surface dans les grandes agglomérations est plus conseillée qu’une grande maison en périphérie. Dans les grandes villes, les demandes ne cessent toujours d’augmenter et les cours de l’immobilier dans ces zones sont également moins vulnérables à la crise.

Les procédures administratives pour l’achat d’un logement

Que ce soit pour un étranger ou un marocain, les procédures sont quasi-similaires. L’acquisition doit être légalisé par un notaire et il faut se délester de toutes les charges administratives y afférentes. Par contre, un résident étranger ne peut acheter que des biens immobiliers et ne peut en aucun cas acheter un terrain agricole. Aussi, s’il prévoit une revente sur le court ou le long terme, il se doit de convertir leur capital d’achat en dirham.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *